L'ATP DE L'AUDE

Le théâtre en vrai

“Tout public est l’artisan de son théâtre.” Jean Vilar, Le Petit Manifeste de Suresnes, 1951

D’où venons nous ?

Née en 1983 de l’engagement et de l’enthousiasme de quelques fous de théâtre, l’ATP de l’Aude s’inscrit dans une filiation à Jean Vilar, au Théâtre National Populaire, au Festival d’Avignon. Alors ne nous privons pas d’un coup d’oeil dans le rétroviseur pour définir qui nous sommes aujourd’hui.

 

1947 : Jean Vilar, acteur, metteur en scène, né à Sète, crée dans la Cité des papes « Une semaine d’art en Avignon » qui deviendra le Festival d’Avignon.

Il publie le Petit Manifeste de Suresne où il expose sa vision d’un théâtre populaire.

 

1953 : Jean Vilar, en désaccord avec les membres du festival d’Avignon, envisage sa démission, décidant de ne se consacrer qu’à la direction du Théâtre National Populaire de Chaillot à la tête duquel il a été nommé en 1951.

Des Avignonnais ne l’entendent pas ainsi : autour de quelques amateurs  de théâtre, Jean Autrand, Françoise Hauser, Paul Puaux, les habitants se mobilisent. Vilar se laisse fléchir  Il signe avec la ville un contrat de présentation par lequel Avignon s’engage à prendre en charge l’aménagement de la cour d’honneur alors que le TNP, dirigé par Vilar, a la responsabilité de la programmation. Vilar obtient la diminution du prix des places, des salaires pour les ouvreuses et la liberté de programmation.

Les partisans de Vilar continuent de se mobiliser à Avignon, créent les rencontres du verger Urbain V et les rencontres d’hiver. La première d’entre elles, le 5 avril 1954, constituera le véritable acte de naissance de la première des Associations de Théâtre Populaire, l’ATP d’Avignon. Et, dès 1955, les Amis du Théâtre Populaire d’Avignon vont programmer leur première saison théâtrale.

Cette responsabilité de la programmation prise en charge par des spectateurs éclairés, va devenir la colonne vertébrale de l’action des ATP.

De l’hiver à l’été, annuellement, c’est le pouvoir de faire lui-même le spectacle que Vilar remet à son public. Roland Barthe, Avignon l’hiver, 1954.

 

Rapidement d’autres associations se créent. Les enfants de Vilar, de plus en plus nombreux et éparpillés dans  toute la France, se constituent dès 1954 en Fédération Nationale des ATP

 

L’ATP de Carcassonne et de  l’Aude voit le jour en 1983, poussée par le Centre dramatique régional. Sans subvention, ils sont une cinquantaine à vouloir s’investir. Des années chaotiques où l’ATP de l’Aude se spécialise dans les tournées rurales où il s’agit de faire découvrir des cultures venues d’autres pays du monde (Chine, Tibet, Afrique).  Elle se stabilise en créant des relais de sa politique de développement en milieu rural.

Elle est aujourd’hui une des ATP qui a fait le choix de professionnaliser certains postes sans altérer l’esprit de l’engagement bénévole.

Soutenue par la Région Occitanie, la DRAC, le Conseil Départemental, l’ONDA, l’ATP de l’Aude tisse avec ses partenaires une relation de confiance et maintient le cap d’une programmation exigeante ouverte à tous, soutenant avec conviction l’écriture dramatique contemporaine.

Jean Rouvet © Association Jean Vilar

Nous Joindre

+33 4 68 69 53 65
atp.administration@orange.fr
7 av.Pont de France 11300 Limoux